Quatre nouveaux décès ont été enregistrés, hier mardi, parmi les pèlerins algériens aux Lieux Saints de l'Islam (Arabie Saoudite), après les sept (07) premiers cas déjà enregistrés, rapporte l'APS citant le chef de la délégation consulaire algérienne.

Il s'agit de la hadja Mme Hemmani Fatma, née le 12 juin 1949, à Tablat wilaya de Médéa, « décédée pour des raisons de santé», a affirmé l'ambassadeur, Abdelkader Hedjazi. Le deuxième hadji décédé est «Boudjelal Abderrahmane, né le 9 mars 1947 à Tlemcen, décédé suite à une hémorragie interne et qui avait subi une chirurgie cardiaque en Algérie». Le troisième décédé est «le hadj Taieb Tayeb, né le 1 janvier 1935 à Relizane suite à un arrêt de la circulation sanguine», ajoute le même responsable. Le quatrième décédé est «Abdelkader Ledjlat, né en 1942 à Médéa suite à un arrêt cardiaque. Il souffrait d'une cardiopathie et refusait de subir une intervention chirurgicale en Arabie Saoudite». Par ailleurs, le chef de la mission médicale algérienne, Dr. Mahmoud Dahmane, a fait savoir que «les trois premiers défunts sont décédés à l'hôpital de Mina suite à un épuisement physique après l'accomplissement des rites de hadj, tandis que le quatrième décédé, mort à l'hôpital de la Mecque, n'a pas pu se déplacer à Mina et Arafat, et des Saoudiens ont accompli les rites à sa place».

APS