Le coup d’envoi officiel de la campagne nationale des labours-semailles pour la saison 2015-2016 a été donné, hier dans une ferme-pilote de Timgad (Batna), par le ministre de l’Agriculture, du développement rural et de la pêche, Sid-Ahmed Ferroukhi.

La campagne cible, dans la wilaya des Aurès, une superficie de quelque 165.000 hectares dont la moitié est consacrée aux blés dur et tendre, selon les explications de la direction locale des services agricoles. A l’échelle du pays, ce sont environ 3 millions d’hectares qui seront traités par les agriculteurs, en plus de superficies récupérées pour la culture de fourrages. Pas moins de 2.100 machines sont mises à contribution pour cette campagne, entre semoirs, roto-herses et autres matériels aratoires, sans compter des centaines de tracteurs agricoles. Le ministre a souligné la nécessité d’étendre, dans le cadre du développement agricole et rural, les superficies en irrigué par la mobilisation de la ressource hydrique et l’introduction des nouvelle techniques d’irrigation sous l’assistance technique et avec l’accompagnement des structures spécialisées. M. Ferroukhi a rappelé, dans ce contexte, que l’objectif tracé pour 2019 consistait à atteindre 2 millions d’hectares irrigués, dont 600.000 voués à la céréaliculture. S’agissant des semences, le ministre a indiqué que les CCLS (coopératives des céréales et des légumes secs) en ont mobilisé à ce jour plus de 1,55 millions de quintaux contre 1,2 million de quintaux lors de la précédente campagne, soit une augmentation de l’ordre de 24 %. Quelque 832.000 quintaux d’engrais, dont 510.000 quintaux d’engrais de fond et 322.000 quintaux d’engrais de couverture, sont également mis à la disposition des céréaliculteurs, a encore indiqué le ministre. M. Ferroukhi a particulièrement insisté sur l’apport de l’investissement privé en matière d’agriculture, sur le développement de l’irrigation par l’utilisation des techniques modernes ainsi que sur la formation pour atteindre, a-t-il dit, les objectifs stratégiques tracés pour ce secteur. Le ministre avait entamé sa visite dans la wilaya de Batna par l’inauguration, dans la localité d’Ain Yagout, d’un complexe avicole constitué de trois unités de transformation de viandes blanches. Il devait également présider l’ouverture, à l’école des forêts de Batna, d’une rencontre sur la culture de l’opuntia (arbre donnant la figue de barbarie) et donner le coup d'envoi de la journée nationale de vulgarisation agricole.

H. B.