Le ministre des moudjahidine, Tayeb Zitouni, a affirmé samedi à Alger que tous les dossiers des moudjahidine relatifs aux pensions et indemnités "sont traités dans un délai n'exédant pas une semaine".

"Je suis parvenu avec le ministère des Finances à mettre un terme aux difficultés que rencontrent les moudjahidine et les ayants-droit à la fin de chaque exercice pour le règlement de leurs dossiers", a indiqué M. Zitouni lors d'une réunion avec les directeurs de wilaya et des musées des moudjahidine. "Le traitement et le règlement des dossiers se feront désormais au niveau des directions de wilaya qui prendront en charge les listes avec le trésor public en vertu de la circulaire ministérielle du 30 septembre 2015", a-t-il expliqué.        "Tous les dossiers doivent être traités dans un délai maximum d'une semaine", a ajouté le ministre. Au sujet du fichier des bénéficiaires, M. Zitouni a indiqué que des "progrès considérables ont été réalisés en matière de mise en conformité à l'exception de certains cas qui seront traités". "L'Etat algérien a réalisé sous la direction du président Abdelaziz Bouteflika de grands progrès dans la prise en charge des moudjahidine et des ayants-droit consacrant ainsi l'article 62 de la Constitution qui stipule que +l'Etat garantit le respect des symboles de la Révolution, la mémoire des cvhouhada et la dignité de leurs ayants-droit et des moudjahidine", a souligné le ministre des moudjahidine.        Par ailleurs, M. Zitouni a mis l'accent sur la nécessité de finaliser les projets dont les délais de réalisation ont été dépassés et de mettre en place un programme pour la préservation de leur style architectural et des biens fonciers.

APS