La Conférence des présidents du Parlement  européen a approuvé la création d'une commission parlementaire mixte  Parlement algérien-Parlement européen en vue de rehausser le niveau du  dialogue interparlementaire entre les deux institutions, a-t-on appris  auprès d'une source européenne.

 

La décision de la Conférence des présidents du Parlement européen, haute  instance composée des chefs des groupes politiques et du président du  Parlement européen, prise lors d’une réunion tenue jeudi à Bruxelles, est  "le fruit d’une coopération régulière et soutenue entre les deux  institutions législatives, depuis  plus de 30 ans", a-indiqué la même  source. La création de cette commission "concrétise ainsi la volonté exprimée par  les parlementaires algériens et européens à l’occasion de la 15e rencontre  interparlementaire tenue à Alger, le 3 novembre 2016, de rehausser le  niveau du dialogue interparlementaire", a-t-on ajouté. La Présidente de la délégation du Parlement européen pour les relations  avec les pays du Maghreb et l'Union du Maghreb arabe (DMAG), Inés Ayala  Sender, a salué lors d'une réunion de la DMAG, tenue le jour même, la  décision de la Conférence des présidents qui "viendra approfondir le  dialogue politique et les relations bilatérales Algérie-UE". La présidente de la DMAG a salué également "l’engagement réaffirmé" par  les parlementaires algériens à l’occasion de la 16e rencontre  interparlementaire, tenue le 19  octobre 2017 à Bruxelles, en faveur de la  mise en place de cette commission parlementaire mixte.  L’ambassadeur d’Algérie à Bruxelles, Amar Belani, s’est félicité de "cette  importante décision"  et salué l’engagement des deux parties en faveur de  la création de la commission parlementaire mixte Algérie-UE. Cette commission "constituera un jalon supplémentaire dans le renforcement  des relations bilatérales entre l’Algérie et l’UE et rehaussera le dialogue  interparlementaire", a-t-il déclaré à l'APS. M. Belani a rappelé à cette occasion le caractère "stratégique et  multidimensionnel" du partenariat entre l’Algérie et l’UE, liées par un  accord d’association entré en vigueur en 2005, soulignant que les deux  parties ont également adopté en mars 2017 les priorités communes de  partenariat dans le cadre de la politique européenne de voisinage, une  première en Afrique du Nord. "Les relations  entre les deux partenaires se développent à très hauts  niveaux dans différents domaines, à l’instar du partenariat énergétique  stratégique et le dialogue informel de haut niveau sur la sécurité  régionale et la lutte anti-terroriste", a-t-il ajouté.

APS