L'âge des bénéficiaires des facilitations et avantages accordés par le dispositif de la Caisse nationale d’assurance chômage (CNAC) a été prolongé à 55 ans en vertu d'un décret présidentiel publié dans le dernier numéro du Journal officiel.

Ce décret qui modifie le décret présidentiel 03-514 du 30 décembre 2003 relatif au soutien à la création d'activités par les chômeurs promoteurs qui fixait la limite d'âge pour bénéficier du soutien à la création et à l'extension d'activités par les chômeurs-promoteurs à 50 ans. L'expression "âgés de trente (30) à cinquante (50) ans" est remplacée, ainsi, dans le nouveau décret présidentiel par "âgés de trente (30) à cinquante cinq (55) ans". Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Mourad Zemali, qui avait annoncé, il y a quelques semaines, la prolongation de l'âge des bénéficiaires du dispositif CNAC à 55 ans, avait expliqué que cette nouvelle mesure permettra aux personnes de cette tranche d’âge (55 ans) de bénéficier des facilités et des avantages octroyés par la caisse, en mettant à profit leurs "expériences et compétences professionnelles" dans leurs propres micro-entreprises. Il avait convié, à l'occasion, les responsables locaux en charge de la mise en œuvre des deux dispositifs à informer les jeunes et les chômeurs sur les récents amendements inhérents au fonctionnement de ces derniers, ainsi qu’à renforcer la collaboration entre ces mécanismes en vue d’"unir leurs efforts" dans le sens d'une "utilisation rationnelle" des moyens matériels et humains mis à leur disposition. Le ministre a fait savoir que grâce au financement de 3.474 micro-entreprises en 2018, le dispositif de la CNAC a contribué à la création de 8.598 emplois directs, au lancement des projets, avec un taux de remboursement estimé à 62%.

APS