Dix agglomérations relevant de la commune d'El  Bordj (wilaya de Mascara) bénéficient d’une opération de renforcement de  l'alimentation en eau potable, a-t-on appris lors d’une visite  d’inspection du wali. 

Dans ce cadre, les travaux de réalisation un réservoir d’eau de 1.000  mètres cubes enregistre un taux d’avancement de 35 pour cent, selon les  explications fournies par le directeur des ressources en eau de la wilaya. L'achèvement des travaux et la réception de ce réservoir sont attendues au  courant du premier semestre 2019 pour assurer l’alimentation de 3.000  foyers des 10 villages d’El Bordj en eau potable. Cette infrastructure fait  partie d’un projet d'un coût de 300 millions DA visant à renforcer l’AEP  dans huit communes de la wilaya.  Le wali, Hamid Baiche s'est enquis de l’avancement des travaux  d’alimentation des communes de Khalouia, El Bordj et Ain Farès en eau  potable à partir de la station de dessalement de l’eau de mer d’El Mactaa  (Oran).  Ce projet doté d'une enveloppe de 210 millions DA fournira 4.500 m3 d’eau  potable par jour aux trois communes. Par ailleurs, le même responsable inauguré deux stades de proximité Khalouia et Menaouer (14 millions DA) et assisté à la signature de deux  conventions entre des services de la wilaya et la ligue de wilaya de sport  de proximité, en vertu desquelles celle-ci se chargera de la gestion et de  la maintenance des deux stades mis à la disposition des jeunes et des  enfants. Des représentants de la population des communes de Menaouer, Khalouia El Bordj ont sollicité le wali pour augmenter les quotas d’aide à l’habitat  rural et de logements publics locatifs, renforcer l’AEPet réaliser des  réseaux d’assainissement dont manquent ces agglomérations. En réponse, il s’est engagé d'examiner les demandes pour les introduire au  plan d’action de 2019 suivant l'ordre de priorité et en fonction de la  disponibilité financière.

APS