Le ministère de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la  Ville, Abdelwahid Temmar, a supervisé, à Oran, la cérémonie de remise  du 1er contrat des souscripteurs de logement LPP (Logement promotionnel  public), parmi les membres de la Communauté algérienne établie à  l'étranger. 

Pas moins de 20.000 demandes déposées par les émigrés désirant acquérir un  logement de type LPP, dans leur patrie-mère, a indiqué le ministre dans une  allocution prononcée à cette occasion, avant d'ajouter que l'inscription  demeure ouverte jusqu'à la fin de l'année en cours.  M. Temmar a rappelé que le président de la République, Abdelaziz  Bouteflika, avait promis, en 2014, la communauté nationale établie à  l'étranger, de garantir leur droit au logement dans leur pays d'autant plus  que la possibilité de bénéficier du logement de type LPP a été ouverte en  ce sens, en remplissant des conditions simples, dont l'essentiel est de  n'avoir bénéficié auparavant d'un logement, et que le souscripteur soit  inscrit dans les consulats généraux à l'étranger et que le versement doit  se faire en devises.  Plusieurs réunions, rappelle le ministre, ont été organisées dans des pays  à forte concentration de la communauté algérienne, à l'instar de la France  (Paris, Lyon et Marseille), de la Belgique, de l'Arabie Saoudite (Djeddah  et Riyad), des EAU (Doubaï et Abu Dhabi) de l'Angleterre, des USA et du  Canada.  M.Temmar a fait savoir que le 1er quota de 2.000 unités LPP sera attribué  à la communauté nationale établie à l'étranger, et ce, dans l'attente de la  mise en chantier d'autres projets à partir de début 2019, après que toutes  les demandes auront été recensées.   Le choix du site de logement a été élargi, passant de 24 à 48 wilayas,  avec la possibilité offerte à chaque demandeur pour le choix de la wilaya  selon la fiche de vœux. 

APS