Plus de 4.700 commerçants activent dans 140 marchés informels dont certains (éliminés) se sont reconstitués, a-t-on appris auprès de la direction du commerce de wilaya.

 

4.715 commerçants ont été recensés à travers 140 marchés informels dans la wilaya d'Alger durant la période allant du 16 au 22 février, indique la direction du commerce sur son site internet. 56 nouveaux marchés informels où activent plus de 1.300 commerçants ont été recencés en plus des 60 marchés (éliminés) qui se sont reconstitués et qui acceuillent actuellement 1.937 commerçants. Ces marchés informels sont concentrés notamment dans les circonscriptions administratives de Bab El-Oued, Cheraga, Dar El-Beida et Bir Mourad Rais.       La circonscription de Bab El-Oued compte à elle seule 17 marchés informels acceuillant 1.190 commerçants alors que les circonscriptions de Zeralda et de Rouiba comptent chacune 5 marchés informels. Les services de la wilaya avaient procédé en 2012 à une campagne visant l'éradication des marchés informels ayant permis d'éliminer 139 sites accueillant 6.113 commerçants alors que 63 marchés se sont reconstitués après la fin de cette opération en décembre 2013. Par ailleurs, 12 marchés de proximité sont en cours de réalisation dans les communes des Eucalyptus, Ain Benian, Cheraga, Dely Brahim et Draria pour rapprocher le citoyen de ces espaces et absorber le plus grand nombre de commerçants informels. Le ministère de l'Intérieur et des Collectivités locales avaient lancé en août 2012 une vaste campagne de lutte contre les marchés informels en collaboration avec le ministère du Commerce. Une enveloppe de 14 milliards de DA avait été consacrée à cette opération qui porte notamment sur la réalisation de marchés de proximité à travers le pays.

R.N