Le ministre de la Formation et de l'enseignement professionnel Mohamed Mebarki, a affirmé mardi à Islamabad (Pakistan) que l'Algérie envisageait de conférer une dynamique à sa politique liée à la formation, la recherche scientifique et le développement technologique par l'exploitation des résultats de la recherche dans l'amélioration de la situation économique de l'Algérie.

L'Algérie "envisage de conférer une dynamique à sa politique liée à la formation, la recherche scientifique et le développement technologique", a indiqué M. Mebarki dans son intervention lors de la 30e session du comité permanent de l'Organisation de la coopération islamique (OCI) sur la coopération scientifique et technologique. Il a précisé que l'Algérie, et à travers cette politique, visait à diversifier l'économie nationale et à surmonter "la dépendance aux hydrocarbures avec l'objectif d'intégrer l'économie mondiale et d'accélérer le passage vers une économie fondée sur la science, la technologie et l'innovation". "Les peuples aspirent ardemment à atteindre l'objectif escompté à savoir la consécration des résultats de la recherche scientifique à l'amélioration de la situation économique et sociale des pays en vue d'assurer davantage de prospérité au citoyen", a-t-il souligné avant de qualifier cet objectif de "légitime".         A cette occasion, il a évoqué l'expérience de l'Algérie dans le domaine de la formation, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, rappelant l'évolution "importante" que connait l'université algérienne en termes d'infrastructures universitaires au nombre de 98 établissements et d'augmentation du nombre des étudiants, soit 1,5 million.       D'autre part, M. Mebarki a abordé le contenu de la loi sur l'orientation relative à la recherche scientifique et le développement technologique, insistant sur les nouveaux mécanismes que propose le texte visant la valorisation de la recherche scientifique dans le domaine économique.       Il a souligné le rôle de l' Académie algérienne des sciences et technologies notamment en ce qui a trait au développement de la recherche scientifique en Algérie et de la formation d'une élite dans plusieurs domaines.       Il n'a pas manqué de rappeler les récentes réalisations scientifiques dans différents domaines dont la mise en place d'une tribune technologique consacrée à la fabrication de puces électroniques et à la mise au point de systèmes intégrés de communication ainsi que les réalisations du centre de biotechnologie.       Le ministre de l' Formation et de l'enseignement professionnels a estimé également important de renforcer les capacités humaines et la gestion judicieuse des ressources humaines afin de concrétiser "la démarche de l'OCI liée au passage vers une économie moderne cohérente basée sur la qualité de l'enseignement et l'utilisation optimale des compétences". La réunion de deux jours du comité permanent est une opportunité pour présenter le bilan des activités des institutions scientifiques et technologiques de l'OCI depuis la 29e session. Les participants débattront du nouveau plan d'action dans le domaine des sciences et des technologies 2016/2025 élaboré par l'organisation sur la coopération scientifique et la technologique.

A.A