Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a appelé, à l'occasion de l'inauguration de la 25e édition de la Foire de la production algérienne (FPA), les opérateurs économiques à redoubler d'efforts en vue de réaliser les objectifs du programme du nouveau modèle économique visant à promouvoir l'économie nationale au rang des pays émergents à l'horizon 2019.

 

Lors de sa visite l'ayant mené à plusieurs stands de la foire, le Premier ministre, a mis l'accent sur la nécessité de diversifier la production et d'intensifier les exportations notamment vers les marchés africains, en vue de contribuer à la concrétisation l'objectif du programme gouvernemental. Cet objectif consiste, selon le Premier ministre, à "rejoindre le rang des pays émergents au cours de la 3e année du nouveau modèle économique", soit à partir de 2019.  "Notre objectif est clair: nous devons nous préparer pour investir les marchés africains qui à travers l'intensification de la production nationale tout en veillant à sa qualité et sa conformité aux standards internationaux", a précisé le Premier ministre en s'adressant aux responsables des stands réservés à l'exposition des produits industriels, électroniques et électroménagers. Par ailleurs, le Premier ministre a mis l'accent, lors de son passage par le stand du Groupe industriel des ciment d'Algérie (GICA), sur la nécessité de réaliser l'autosuffisance en ciment au cours de l'année 2017, soulignant la nécessité de lancer toutes les usines programmées en vue de produire ce matériau de construction au cours de l'année prochaine, notamment les usines de Sétif, Biskra et d'Adrar. Selon le Premier ministre, il est prévu d'exporter la production de la future usine d'Adrar vers l'Afrique notamment le Niger où une grande demande en ciment algérien est relevée. Pour ce qui est de l'industrie pharmaceutique, et lors de ses entretiens avec des responsables du Groupe "Saidal", le Premier ministre a encouragé le groupe à produire d'autres types de médicaments afin qu'il puisse satisfaire les besoins du marché national et exporter le surplus de production vers les pays de l'Afrique Centrale et de l'Ouest.  A cet égard, les représentants du groupe ont annoncé le début de la production de "l'insuline" à partir de 2017. A cet effet, le ministre de l'Industrie et des Mines, Abdessalem Bouchouareb a fait savoir que sur les 21 médicaments exportés vers la Cote d'Ivoire, 17 ont été acceptés ce qui a permis à l'Algérie d'accroître ses parts de marché dans ce pays.  Coté transport, le Premier ministre a appelé les responsables de la compagnie aérienne "Tassili Airlines" de mettre en place un plan d'action pour ouvrir des lignes vers l'Afrique, ce qui lui permettra de devenir une compagnie régionale parallèlement à l'orientation des lignes d'Air Algérie (à destination de l'Afrique) vers d'autre grandes destinations internationales.  Le Premier ministre s'est longuement arrêté au niveau du stand du ministère de la Défense, qui participe pour la première fois avec plusieurs de ses unités de production, notamment dans le domaine de la mécanique, l'industrie aéronautique et la construction navale.  Saluant la quantité et la qualité de ses produits, M. Sellal a appelé ces unités à accompagner les producteurs nationaux dans le développement de leurs produits et l'acquisition de parts de marché tant au niveau national qu'international.  Dans ce sillage, les représentants du ministère de la Défense nationale ont indiqué que les particuliers pourront prochainement acquérir des voitures et des autobus produits par des unités relevant du ministère notamment ceux sortis de l'usine de Tiaret fruit d'un partenariat Algéro-germano-émarti.  Au volet industrie mécanique, M. Sellal a demandé aux responsables de la société "Renault Algérie" de doubler leur production et de diversifier les modèles produits au niveau de l'usine d'Oran, et ce pour satisfaire la demande nationale dans la mesure où l'on prévoit la réduction du quota d'importation des véhicules neufs au cours des prochaines années.  Les responsables de "Renault Algérie" ont indiqué que la production atteindra en 2017, 60.000 unités précisant que des nouveaux modèles sont à l'étude. Au pavillon de l'industrie agro-alimentaire, le Premier ministre a mis l'accent sur la nécessité de respecter les normes internationales dans ce domaine, et ce au vu du caractère sensible de ces produits dans un souci de préservation de la santé du consommateur et l'accompagnement de ces produits vers l'exportation. Le Premier ministre était accompagné lors de l'inauguration de la FPA par plusieurs membres du gouvernement notamment le ministre des Finances, Hadji Baba Ammi, le ministre de l'Industrie et des Mines, Abdessalem Bouchouareb, le ministre du Commerce, Belaïb Bakhti ainsi que le ministre de l'Agriculture, du Développement Rural et de la Pêche, Abdesselam Chelghoum.  Placée sous le thème "Encourager l'investissement et préserver l'économie nationale", cette foire voit la participation de 420 exposants nationaux composés de 135 entreprises publiques et plus de 280 sociétés privées, sur une superficie de 16.500 m2.

A.A.